Est-ce que mes gains obtenus au casino sont imposables ?

L’un des soucis de la plupart des joueurs de casino en ligne comprend les réglementations en matière d’impôts. En principe, l’argent obtenu par des jeux de hasard ne devrait pas être soumis aux impôts. Cela se passe en théorie, mais dans la vie réelle, c’est autrement. Depuis quelques années, les dispositions fiscales ont été modifiées. Pour certains jeux de casino en ligne, les gains sont assujettis à l’abatage d’impôts sur le revenu. Une nouvelle modalité qui ne plaît guère aux millions d’amateurs de jeux de hasard, que ce soit en ligne ou au sein des établissements de jeux réels.  

D’autres cas peuvent aussi apparaître comme l’imposition sur des gains investis ou placés. Eh oui, si vous êtes devenu un adepte des jeux d’argent en ligne et que vous épargnez vos mises ou les investissez dans d’autres activités, vous serez alors dans l’obligation de payer des taxes rattachées à vos gains. Vous êtes dans cette situation considérée comme étant un joueur professionnel, mais plus un débutant ou un amateur de temps à autre de jeux de casino. 

Feuille d'impôt

Les gains de casino sont imposables, mais seulement dans certains cas…

Que ce soit les jeux de grattage, les paris de courses hippiques, le loto, et même pour les divers jeux au sein des casinos dont les machines à sous, les jeux de table et de cartes, les jeux de roulettes… , les gains remportés par ces divers dispositifs ludiques pour adultes ne sont pas intégrés dans les revenus imposés. Ils n’entrent pas dans la comptabilisation des taxes à verser pour l’IR ou l’Impôt sur le Revenu. 

Toutefois, si le gagnant décide de générer d’autres fonds à partir de ces gains en les utilisant dans des placements ou autres formes d’investissements, les fonds récoltés sont par la suite imposés selon les règlements fiscaux. Même s’il ne s’agit que d’un simple placement dans un livret épargne, les gains seront alors taxés. Il est donc préférable de garder l’argent issues des jeux de hasard sur sosn compte courant ou les dépenser sans attendre ! 

Voilà la seule solution judicieuse pour ne pas être obligé de verser une somme astronomique aux fiscs. Mais bon, il faut noter que ces derniers temps, les règles ont changé pour certains gains de jeux de casino. Pour le poker ou le bridge, ils ne sont plus reconnus comme étant des jeux d’argent dû à la chance et donc les collecteurs d’impôts intègrent les sommes gagnés dans ces jeux lors du calcul de l’IR. 

Les gains du jeu de poker, des gains actuellement assujettis aux impôts

Depuis l’an 2011, les gains remportés au poker ne sont plus considérés comme des gains de jeux de hasard. Auparavant, cela fut le cas. Eh oui, autrefois, les gains obtenus lors d’un jeu de table de poker, que ce soit dans un casino réel ou dans un espace virtuel, étaient des gains comme les autres, comme des gains de loto ou de courses. Il faut noter que le loto est un vrai jeu de hasard qui est seulement dû à la chance du gagnant. Personne ne peut prédire avec certitude les chiffres qui pourraient sortir gagnants. Mais pour le cas du poker, c’est une autre chose ! De ce fait, le loto n’est pas imposé, au contraire, du poker qui est quant à lui imposable légalement. 

Constaté comme étant une activité intellectuelle et que le hasard n’y existait pas, le poker est soumis aux règles fiscales. Le poker constitue un jeu de casino qui est donc actuellement taxé. Il se trouve dans le rang des bénéfices non-commerciaux. Il y a différentes classifications des impôts pour les jeux de poker. Cela dépend principalement du montant des gains remportés par le joueur. 

Par exemple, pour ceux qui gagnent moins de 32 900 euros, ils sont considérés comme des auto-entrepreneurs et sont donc soumis à des forfaits fiscaux avec un abattement de 34%. Quant à ceux qui gagnent plus de 32 900 euros et de manière régulière, ils seront imposés à 100%. L’avantage des joueurs qui sont imposés comprend tout de même la déduction de tous les frais afférents à son activité de jeu d’argent en ligne. Parmi les frais à déduire, les joueurs peuvent compter les frais de déplacement, les frais d’entretien et de maintenance de son ordinateur, ainsi que les frais rattachés au box de connexion… Toutes les charges liées à l’exercice régulier de poker en ligne peuvent être soustraites afin de réduire les taxes à payer !